La Russie est toujours prête à discuter avec Washington d'échanges de prisonniers, affirme Lavrov

La Russie est toujours prête à discuter avec Washington d'échanges de prisonniers, affirme Lavrov© Russian Foreign Ministry Press Service via AP
Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov participe à un sommet international le 5 août à Phnom Penh, Cambodge (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le chef de la diplomatie russe a rappelé qu'un «canal» avait été prévu par les présidents Biden et Poutine pour discuter d'échanges de prisonniers. Cette déclaration survient le lendemain de la condamnation en Russie d'une basketteuse américaine.

«En ce qui concerne spécifiquement le sujet – les personnes condamnées en Russie et aux Etats-Unis – j’ai déjà eu l’occasion de le dire, il existe un canal spécialement convenu par les présidents. Et quoi que l'on dise en public, ce canal conserve sa pertinence» : lors d'une conférence de presse depuis le Cambodge ce 5 août, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a confirmé la volonté de son pays de discuter d'échanges de prisonniers avec Washington. 

«Si les Américains décident de recourir à nouveau à la diplomatie publique et de faire des annonces, des déclarations retentissantes selon lesquelles ils vont maintenant prendre de telle ou telle mesures – c’est leur affaire et, je dirais même, leur problème. Parce que les Américains ne suivent souvent pas les arrangements selon le travail professionnel normal – non seulement sur ce sujet, mais sur beaucoup d’autres», a néanmoins regretté le chef de la diplomatie, avant d'insister sur le fait que Moscou était prêt à discuter d'échanges de prisonniers, «mais dans le cadre du canal convenu par les présidents Poutine et Biden».

Ces déclarations surviennent dans un contexte russo-américain marqué, notamment, par la condamnation le 5 août en Russie à neuf ans d'emprisonnement de la star américaine du basket-ball féminin Brittney Griner pour trafic de drogue. Après l'annonce de ce jugement, la porte-parole de la Maison-Blanche Karine Jean-Pierre avait dénoncé une «détention abusive» de la star du basket. Elle avait également fait savoir que Washington «exhortait» la Russie à accepter son offre d'échange de prisonniers. Celle-ci, d'après l'AFP, vise à obtenir le retour aux Etats-Unis de la basketteuse Brittney Griner mais aussi d'un autre ressortissant américain, Paul Whelan, purgeant une peine de 16 ans de prison en Russie pour espionnage.

Selon plusieurs médias américains, il s'agirait d'échanger contre ces deux ressortissants américains Viktor Bout, citoyen russe qui purge une peine de 25 ans de prison aux Etats-Unis après une condamnation pour trafic d'armes.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix