Retraites : en secret, Macron a convoqué dix éditorialistes pour leur dicter ses éléments de langage

Retraites : en secret, Macron a convoqué dix éditorialistes pour leur dicter ses éléments de langage© BENOIT TESSIER / POOL Source: AFP
Le chef de l'Etat Emmanuel Macron (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Soucieux de «distiller la bonne parole», le chef de l'Etat a déjeuné en secret avec les dix éditorialistes «les plus influents de la presse parisienne» pour faire passer des éléments de langage sur la réforme des retraites, selon France 5.

Décryptant «l'art de la communication» politique, France 5 s'est laissé aller à la confidence sur la façon dont le chef de l'Etat distille plus ou moins discrètement ses recommandations aux médias concernant la façon d'aborder la très controversée réforme des retraites.

Dans l'émission C médiatique diffusée le 22 janvier, la journaliste Eve Roger explique comment Emmanuel Macron a repris la main avant les mouvements sociaux, alors qu'il avait dans un premier temps «déserté la scène médiatique» sur le sujet.

«Deux jours avant la journée d'action, la communication de l'Elysée organise une petite rencontre dont elle a le secret, c'est-à-dire un déjeuner avec le président et dix éditorialistes de la presse parisienne, convoqués à peine 24 heures avant», soutient la journaliste.

C'est le média Politico qui a le premier éventé cette réunion, le 18 janvier. Dans sa newsletter, le média a souligné que France Inter ou BFM TV avaient glissé un mot sur la lutte du chef de l'Etat contre «l'irresponsabilité», quand Le Figaro avait pris soin de rappeler que la réforme concernait «aussi ceux qui sont exclus» du marché du travail.

«Une rencontre en toute discrétion», affirme encore Eve Roger, où auraient été présents, selon elle, les éditorialistes phares de BFM TV, du Monde, de France Télévision, de France Inter, du Figaro, des Echos ou encore de RTL. «L'objectif de l'Elysée, c'est qu'Emmanuel Macron distille la bonne parole, donne lui-même les éléments de langage aux dix journalistes les plus influents de la presse parisienne, afin que la parole présidentielle infuse dans l'opinion et pourquoi pas l'influence», poursuit-elle doctement.

«Mais il y a une condition de taille à ce déjeuner : les journalistes ne doivent pas dire qu'ils ont vu Emmanuel Macron, et donc ne peuvent pas le citer», explique la journaliste, provoquant les rires de ses confrères.

Curieusement, personne de la rédaction de RT France n'avait été convié à ce déjeuner.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix