Conflit en Ukraine : les dernières informations

Conflit en Ukraine : les dernières informations© RIA NOVOSTI
en continu
Suivez RT en français surTelegram

L'armée russe est intervenue le 24 février 2022 en Ukraine pour la «démilitariser», après la reconnaissance par Moscou de l'indépendance des républiques du Donbass. Les pays occidentaux et leurs alliés ont dénoncé une invasion.

Mise à jour automatique
  • Échec d'un débarquement ukrainien dans la région de Kherson

    L'armée russe a rapporté avoir repoussé le débarquement d'un commando des forces spéciales de Kiev dans la région de Kherson, indiquant avoir neutralisé «jusqu'à 25 militaires» et en avoir capturé un autre. Une information partiellement confirmée par l'Ukraine.

  • Donbass : l'armée russe annonce la libération du village de Petrovskoïé

    L’armée russe a libéré le village de Petrovskoïé, dans la direction d'Avdeïevka. Elle a indiqué avoir pris des positions plus avantageuses et repoussé 11 contre-attaques menées par des groupes d'assaut ukrainiens dans la région.

    Selon le ministère russe de la Défense, l'armée ennemie a perdu jusqu'à 165 soldats, quatre chars, deux véhicules de combat d'infanterie «Bradley», un véhicule blindé de transport de troupes M113 de fabrication américaine et cinq véhicules.

  • Sergueï Choïgou a inspecté à Toula la production d'une commande de l'État pour la défense

    Dans la région de Toula, le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a inspecté la mise en œuvre d'une commande de l'État par les entreprises du secteur de la défense et a rencontré le gouverneur de la région, Alexeï Dioumine.

    Le ministre a inspecté les nouveaux ateliers de l'association de recherche et de production «Splav» (le principal fabricant russe de lance-roquettes multiples), dont la construction a permis de multiplier la production de munitions par quatre pour l'ensemble de la série de produits et par sept pour certains d'entre eux.

    Sergueï Choïgou a également demandé aux fabricants de systèmes de reconnaissance d'artillerie, de lance-roquettes multiples et de munitions d'accélérer la livraison des équipements aux troupes.

  • Donbass : l'armée russe dévoile des images de Lastotchkino libéré

    Le ministère russe de la Défense a publié des images du village de Lastotchkino, dans le secteur d'Avdeïevka, sous le contrôle total de l'armée russe depuis le 25 février. «En fuyant le village, les militaires ukrainiens ont abandonné des armes de fabrication occidentale, y compris des véhicules à roues portant des symboles nazis», a déclaré le ministère.

  • Troupes occidentales en Ukraine : «Pas d'actualité pour l'instant», selon la Suède

    L'envoi de troupes en Ukraine n'est «pas d'actualité» pour le moment, a déclaré ce 27 février le Premier ministre suédois Ulf Kristersson, réagissant aux propos d’Emmanuel Macron qui avait affirmé qu’il ne devait pas «être exclu». «Tout ce qu'ils veulent, c'est que la tuerie continue», a pour sa part dénoncé le chef de l’exécutif slovaque Robert Fico.

    Le Kremlin dénonce le danger d'une confrontation directe

    Dmitri Peskov a relevé ce 27 février que l'envoi de personnel militaire avait été discuté en Europe. «Si cela advient, nous devrons parler non pas de la probabilité, mais de l'inévitabilité d'un affrontement direct entre la Russie et l'OTAN», a prévenu le porte-parole du Kremlin.

    «Un certain nombre de pays européens maintiennent une évaluation sobre du danger potentiel lié à l’envoi de troupes en Ukraine et à leur implication dans un conflit brûlant», a-t-il toutefois noté.


  • Macron : l'envoi de troupes occidentales en Ukraine ne peut «être exclu»

    Le président français Emmanuel Macron a joué la carte de l'alarmisme, réunissant à Paris 21 pays européens qu'il a appelés à un «sursaut», à un moment critique pour Kiev. Les relations se sont tendues depuis janvier entre Paris et Moscou, la Russie dénonçant «l'implication croissante» de la France en Ukraine.

  • Violents combats à Rabotino

    De violents combats ont lieu dans le centre de Rabotino, sur le front sud. L’armée russe est à l’offensive dans ce village qui avait été la seule prise ukrainienne lors de la contre-offensive de l’été 2023. Deux contre-attaques ont été repoussées, selon celle-ci.


  • Le village de Pobeda libéré

    Le ministère russe de la Défense a annoncé la libération du village de Pobeda, dans la région de Donetsk.

    Selon le média russe Rybar, cette victoire perce la ligne de défense ukrainienne dans la région, et brise l'axe logistique ukrainien vers Vuhledar, plus au sud. 

  • Avdeïevka vue du ciel

    Avdeïevka, ville tenue par l’armée ukrainienne depuis 2014, a été prise le 17 février par l'armée russe. La ville a subi d’importantes destructions durant les combats. Moscou rappelle qu’Avdeïevka était utilisée par l'armée ukrainienne depuis plus de dix ans comme bastion pour bombarder Donetsk, située à seulement dix kilomètres au sud, causant de nombreuses victimes parmi la population civile.

  • Avdeïevka : l’ordre de retrait donné par Kiev devait masquer la débandade des troupes 

    Le président russe Vladimir Poutine s'est entretenu avec le ministre de la Défense Sergueï Choïgou le 20 février. Le président a déclaré que l'ordre de retrait du commandement des forces armées ukrainiennes devait justifier la fuite des troupes sur le terrain.

    Dans son rapport au président, Sergueï Choïgou a indiqué que les forces armées russes avaient effectué jusqu'à 460 frappes aériennes de précision par jour lors de la libération d'Avdeïevka. Le ministre de la Défense a également relevé que l'opération s'était déroulée avec des pertes minimales pour les forces armées russes et qu'elle sera probablement mentionnée dans les manuels militaires.

Découvrir plus

Raconter l'actualité

Suivez RT en français surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par ANO « TV-Novosti » de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service). En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services. Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix». Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix». Réseaux sociaux Désactiver cette option empêchera les réseaux sociaux de suivre votre navigation sur notre site et ne permettra pas de laisser des commentaires.

OK

RT en français utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix