Conflit en Ukraine : les dernières informations

Conflit en Ukraine : les dernières informations© RIA NOVOSTI
en continu
Suivez RT en français surTelegram

L'armée russe est intervenue le 24 février 2022 en Ukraine pour la «démilitariser», après la reconnaissance par Moscou de l'indépendance des républiques du Donbass. Les pays occidentaux et leurs alliés ont dénoncé une invasion.

Mise à jour automatique
  • Donbass : tirs nourris dans le secteur de Tchassov Iar

    Les lanceurs LRM Grad ont, selon une vidéo diffusée par l'armée russe, frappé des positions ukrainiennes dans la région de Tchassov Iar, qui est le théâtre d'âpres combats.

  • Macron recule-t-il ? La France n’ira pas «s'engager sur le sol ukrainien demain», déclare le président français

    Emmanuel Macron a affirmé ne pas penser que l'armée française irait «s'engager sur le sol ukrainien demain» dans le podcast Genération Do It Yourself. Le président français était interrogé sur la «peur» d'un Français de voir le conflit ukrainien atteindre la France.


  • Macron et Stoltenberg s'engagent à maintenir un soutien «fort» à l'Ukraine

    Le 24 juin, Emmanuel Macron a déclaré que le soutien de la France à l'Ukraine restait fort et constant et a remercié le secrétaire général de l'OTAN Jens Stoltenberg d'avoir «agi avec beaucoup de force pour ancrer l'Ukraine dans la famille euro-atlantique».

  • Frappe en Crimée avec des missiles américains : Moscou annonce des «mesures de rétorsion» contre Washington

    La diplomatie russe a annoncé ce 24 juin que l'ambassadeur américain à Moscou avait été convoqué afin d'être prévenu de prochaines «mesures de rétorsion», après la frappe de la veille à Sébastopol en Crimée avec des missiles longue portée ATACMS fournis par Washington à Kiev. Quatre civils, dont deux enfants, ont été tués et près de 150 personnes blessées.

  • Frappe ukrainienne à Sébastopol : l'armée russe dénonce le rôle de Washington

    Au moins trois civils ont été tués et 127 blessés dans une frappe ukrainienne à Sébastopol, en Crimée.

    Le ministère russe de la Défense a indiqué que Kiev avait attaqué Sébastopol avec des missiles ATACMS équipés d’ogives à fragmentation fournis par les États-Unis. L'armée russe a rapporté en avoir abattu quatre, un cinquième ayant explosé au-dessus de la ville.

    «Toutes les missions de vol des missiles opérationnels et tactiques américains ATACMS sont saisies par des spécialistes américains sur la base de données de reconnaissance satellitaire américaines», a souligné l'armée russe. «Par conséquent, la responsabilité de l'attaque délibérée de missiles contre des civils à Sébastopol incombe principalement à Washington, qui a fourni ces armes à l'Ukraine, ainsi qu'au régime de Kiev, à partir du territoire duquel cette attaque a été lancée», a encore dénoncé le ministère russe de la Défense.

  • L’armée russe annonce la libération du village de Zagornoye, dans la région de Zaporojié

    «Des unités du groupe de troupes Vostok ont ​​occupé activement des positions plus avantageuses et ont libéré le village de Zagornoye, dans la région de Zaporojié» a annoncé ce 21 juin, dans un rapport hebdomadaire d’activité, le ministère russe de la Défense.

    «Ils ont vaincu les concentrations d'effectifs et d'équipements des brigades d'infanterie mécanisées et motorisées des forces armées ukrainiennes, ainsi que de deux brigades défensives», a ajouté le communiqué.

    «L'ennemi a perdu jusqu'à 970 soldats, dix véhicules blindés de combat, 30 véhicules et 18 pièces d'artillerie de campagne, dont 11 de fabrication étrangère. En outre, trois stations de guerre électronique "Bukovel-AD" et "Enclave" ont été détruites» est-il encore stipulé.

  • Des avions russes ont frappé des unités ukrainiennes

    Les équipages d'avions de combat Su-25 ont mené sur le front des frappes avec des missiles aériens non guidés, a rapporté l'armée russe. Les équipages ont ensuite effectué une manœuvre antimissile, libéré des pièges à chaleur et sont retournés à l'aérodrome de départ. Selon la Défense russe, toutes les cibles ont été atteintes.

  • Russie : les secours se précipitent pour éteindre l'incendie d'une raffinerie après une frappe ukrainienne

    Une attaque de drone ukrainien contre la ville d'Azov, dans la région russe de Rostov, a provoqué ce 18 juin au matin un incendie majeur dans une raffinerie de pétrole, selon les autorités locales.


  • Donbass : l'armée russe libère le village de Staromaïorskoïé et avance à Tchassov Iar

    Le groupement de troupes russes Vostok a libéré Staromaïorskoïé en RPD, a indiqué le ministère russe de la Défense ce 10 juin. De rudes combats ont lieu à Tchassov Iar, où les parachutistes russes avancent pied à pied.

  • Macron veut «finaliser» une coalition de pays pour l'envoi d'instructeurs militaires en Ukraine

    Lors d’une conférence de presse conjointe avec Volodymyr Zelensky, le 7 juin à l’Élysée, Emmanuel Macron a confirmé la cession à Kiev de Mirage 2000-5, ainsi que la formation et l’équipement d’une «brigade entière» de l’armée ukrainienne. Le président français a également annoncé que l’envoi de nouveaux missiles de croisière Scalp et de bombes air-sol A2SM avait été acté.

    Interrogé sur l’éventuel envoi en Ukraine d’instructeurs militaires français, le chef d’État français a déclaré vouloir «finaliser» une coalition de pays prêts à se joindre à une telle initiative. «Plusieurs de nos partenaires ont déjà donné leur accord» et «nous allons utiliser les jours à venir pour finaliser une coalition, la plus large possible», jugeant «légitime» cette demande de Kiev.

Découvrir plus

Raconter l'actualité

Suivez RT en français surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par ANO « TV-Novosti » de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service). En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services. Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix». Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix». Réseaux sociaux Désactiver cette option empêchera les réseaux sociaux de suivre votre navigation sur notre site et ne permettra pas de laisser des commentaires.

OK

RT en français utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix