«Etat promoteur du terrorisme» : pour Xavier Moreau, la résolution européenne «ne change rien»

Xavier Moreau : «La solution au problème ukrainien se décidera entre Moscou et Washington»
Suivez RT France surTelegram

Selon l'analyste politique Xavier Moreau, la décision du Parlement européen de qualifier la Russie d'«Etat promoteur du terrorisme» n'aura «aucune conséquence», celui-ci n'ayant «aucun pouvoir». D'autant que Washington tente de «calmer le jeu».

Interrogé par RT France ce 24 novembre, l'analyste politique et fondateur du site Stratpol Xavier Moreau est revenu sur la décision du Parlement européen de qualifier la Russie d'«Etat promoteur du terrorisme»; décision qui selon lui «ne change rien».

«Le Parlement européen n'est qu'une "chambre de discussion" puisque tout est en fait décidé au sein de la Commission européenne. C'est de la gesticulation de parlementaires qui n'ont aucun pouvoir, même s'ils sont extrêmement bien payés», soutient-il ainsi, insistant sur le fait que cela n'aura «aucune conséquence» du point de vue juridique.

La solution au problème ukrainien «se décidera entre Moscou et Washington»

Constatant que les Etats-Unis se sont gardés de prendre une décision similaire, que «Joe Biden vient de désavouer Volodymyr Zelensky sur le missile tombé en Pologne», ou encore que le chef d'état-major de l'armée américain appelle à l'ouverture de négociations, Xavier Moreau souligne par ailleurs qu'il existe désormais une volonté de «trouver une solution» du côté américain.

«On est plutôt dans une phase d'apaisement [du côté de Washington]. Cette décision du Parlement européen vient à contre-courant, elle vient mettre de l'huile sur le feu alors qu'outre-Atlantique on essaie de calmer le jeu», poursuit-il.

Quoi qu'il en soit cela a peu d'importance selon l'analyste, pour qui la solution au problème ukrainien «se décidera entre Moscou et Washington» : «Certains pensent – moi là-dessus je suis prudent – que c'est déjà en train de se décider. Ce qui est évident c'est que ni la Commission européenne et encore moins le Parlement européen, qui n'a aucun pouvoir, n'auront leur mot à dire sur ce que décideront Moscou et Washington.»

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix